Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog

Nom du blog :
inoussa
Description du blog :
Retrouvez ici l'actualité comorienne en temps réel. Ce blog est aussi un espace de libre expression.
Catégorie :
Blog Politique
Date de création :
02.08.2007
Dernière mise à jour :
11.04.2012

RSS

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or inoussa
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· Le blog des filles Msaidié
· Pourquoi tant de haine?
· Albalad fait la chasse aux journalistes qui critiquent le pouvoir
· Trois ministres de l'ancien regime sous les verrous
· M. Inoussa vous exprime sa désolation

· La mission de la dernière chance
· comores actualités REGION M'boude
· L'armée veut vite en découdre avec Bacar
· Un journaliste de l'Ortc licencié pour avoir critiqué Sambi
· bob denard profession mercenaire
· M. Camara présente sa démission
· La chanteuse Saadati l'a échappé belle
· larifou
· Beit-salam, un panier de crabes
· Le vice-président Nadhoim pourrait s'adresser à la presse

Voir plus 

Statistiques 1273 articles


Thèmes

histoire lecture

Derniers commentaires

bonsoir, très joli ton blog, très sympa, nous te souhaitons une bonne et heureuse soirée et une bonne nuit @+r
Par robert87300, le 02.04.2012

enfin un blog lucide sur la situation des comores. pas de commentaires racistes intra îles ou anti-france. j'a
Par jodadine, le 01.04.2012

iki doit demissioner s'il n'est pas capable de reagir, sambi c'est un criminel, qui sallir notre pays .http://
Par PAPA+NIGHAL, le 31.03.2012

halhal bom gnawehttp://ms karani.centerb log.net
Par msakarani, le 30.03.2012

dans cette sale affaire, il ya un homme ki doit etre entendu, c'est l'actuel conseiller du president ikililou,
Par Anonyme, le 27.03.2012

Voir plus

RSS
Recherche
Recherche personnalisée

Le journaliste a-t-il le droit de tout dire ?

Le journaliste a-t-il le droit de tout dire ?

Publié le 05/09/2008 à 12:00 par inoussa
Le journaliste peut-il tout dire ? La question, vieille comme le monde, revient cette semaine sur le tapis après que Paris Match ait publié des photos « choquantes » des talibans, en treillis militaire français.

Pour rappel, ces talibans-là ont causé, quelques jours plus tôt, la mort de dix soldats français en Afghanistan. Devant l’objectif du photographe de l’hebdomadaire, voilà qu’ils exhibent fièrement leur butin : tenues militaires, armes,….S’agit-il d’une apologie de crime comment semblent l’affirmer certains à Paris, tel Pierre Moscovici ? Ou juste un simple travail d’investigation ?

Dans ce débat très intéressant, j’ai retenu juste deux choses. D’abord, cette phrase d’un parent des soldats tués : « Ces photos ravivent ma douleur, mais elles ont l’avantage de rappeler aux autorités françaises l’inutilité de cette guerre ». Ensuite, la déclaration du ministre français de la Défense, Hervé Morin. Selon lui, en acceptant d’être photographiés par un journal français, vêtus de l’uniforme de leurs victimes, les talibans cherchent surtout à saper le moral de l’opinion occidentale.

Je crois, à la lecture des propos du parent cité, que le rôle du journaliste semble, de plus en plus, être bien compris de l’opinion. Il n’est pas, en effet, de blanchir ni de noircir le tableau de l’actualité, mais de rendre compte des événements, d'éveiller la conscience populaire et, au final, de « placer les autorités devant leurs responsabilités » comme disait l’autre. Voilà qui est dit. Malheureusement, le journaliste est souvent perçu, même dans les Etats les plus démocratiques, comme un empêcheur de tourner en rond, pire un intrus.

S’agissant de la déclaration de M. Morin, elle tombe dans le registre des banalités. On nous sort chaque fois la même rengaine pour être aujourd’hui si dupe. C’est l’argument brandi par le régime nigérien pour inculper et détenir le journaliste Moussa Kaka, correspondant de RFI à Niamey. Comme quoi, des républiques bananières, il y en a partout ! Arrêtons de croire que c’est une exclusivité africaine !